Revue de la MOP7 de l’AEWA à Durban, en Afrique du Sud

Bonn, le 3 avril 2019 - La septième Réunion des Parties (MOP7) de l’Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA) s’est tenue du 4 au 8 décembre à Durban, Kwa-Zulu Natal, en Afrique du Sud, avec comme thème « Par-delà 2020 : façonner la conservation des voies de migration pour l'avenir ». Plus de 280  délégués représentant 56 Parties ont participé à la MOP, ainsi que de nombreux observateurs de pays non Parties, d’ONG et de scientifiques.

Joyce Msuya, Directrice exécutive par intérim du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE), s’est adressée aux participants au travers d’une vidéo, soulignant le rôle que jouent les oiseaux d’eau migrateurs dans différentes cultures, ainsi que le rôle unique de l’AEWA afin d’encourager la coopération internationale en faveur de leur conservation.
 

 

 

Une déclaration de l’ancien Secrétaire exécutif de la CMS, Bradnee Chambers, a été lue en plénière par Fernando Spina, soulignant que c’était l’engagement et les efforts continus des représentants gouvernementaux et des experts de divers domaines qui dynamisaient les initiatives de l’AEWA, en faisant des outils efficaces de conservation et de gestion durable des oiseaux d’eau le long des voies de migration.
 
Les Waterbird Conservation AEWA Awards 2018 ont été remis aux bénéficiaires suivants : L’Agence Égyptienne des Affaires Environnementales, dans la catégorie Institution, et Ohad Hatzofe (Israël) dans la catégorie Individu. David Stroud (Royaume-Uni) a été déclaré Président d’honneur de l’AEWA, pour sa contribution significative au développement, à la croissance et au soutien scientifique solide de l’Accord. Il rejoint Gerard Boere, des Pays-Bas, le seul lauréat précédent de ce titre, qui a joué un rôle clé dans la création de l’AEWA.
 

Les discussions sur les opérations importantes ont inclus le Plan stratégique de l’AEWA 2019-2027 et le Plan d’action pour l’Afrique, les amendements des Annexes de l’Accord (couvrant l’eider à duvet, le harle huppé, le fuligule milouin, le huîtrier pie, le vanneau huppé, la barge rousse, la barge à queue noire, le bécasseau maubèche et le chevalier arlequin) et un certain nombre de Plans d'action et de gestion internationaux par espèce (ISSAP et ISSMP). Le retrait de certains ISSAP a été proposé, tandis que d’autres ont été prolongés pour trois ou dix années supplémentaires, et des projets d’ISSMP pour la bernache nonnette et l’oie cendrée ont été évoqués.

« Cette MOP marque une étape importante dans l’histoire de l’AEWA car nous avons adopté un nouveau Plan stratégique et un Plan d’action pour l’Afrique pour la prochaine décennie. Les Parties ont réalisé un travail formidable à Durban pour parvenir à un consensus sur tous les sujets et le budget n'était pas le plus facile. Grâce à ce mandat, tous les pays pourront collaborer afin de garantir un avenir pour les oiseaux d’eau à travers une voie de migration qui s’étend de la pointe de l’Afrique à l’Extrême-Arctique, en passant par le Moyen-Orient. »

Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif, AEWA

Au total, 14 Résolutions et une Recommandation ont été adoptées, couvrant des sujets allant du budget triennal de l’Accord pour la période 2019-2021 au Plan stratégique de l’AEWA et au Plan d’action pour l’Afrique, en passant par la contribution de l’Accord pour atteindre les Objectifs d'Aichi pour la biodiversité pour 2020 et les priorités pour la conservation des oiseaux marins.

Veuillez consulter également « Les informations quotidiennes de la MOP7 », préparées par le Secrétariat, ainsi que le rapport officiel de la réunion pour davantage d’informations sur la MOP7 de l’AEWA.
 

 

Last updated on 08 April 2019

Type: 
E-news
Country: 
South Africa
Region: 
Africa
Species group: 
Birds