Renforcement des capacités au Nigéria grâce au Fonds des petites subventions de l’AEWA

Bonn, 20 novembre 2019 - La Fondation nigériane pour la conservation (Nigerian Conservation Foundation (NCF)) a terminé avec succès un projet visant à renforcer les capacités et à sensibiliser les populations à la conservation des oiseaux d’eau, mis en place sur la période 2018-2019, avec le soutien du Fonds des petites subventions (FPS) de l’AEWA. Parmi les activités incluses dans le projet l’on peut citer des sessions de formation au suivi des oiseaux d’eau et des recensements de ces derniers, la mise en place d’un calendrier pour planifier le suivi des oiseaux d’eau sur les sites identifiés et la création de Groupes de soutien au site afin de maintenir les futures activités de conservation des oiseaux d’eau et de leurs habitats. 
 
Les formations se sont concentrées sur quatre sites cibles dans différentes parties du Nigéria : les zones humides d’Hadejia-Nguru, le lac Maladumba, les oasis de Sokoto Rima et Manga (Bal), où les membres des communautés locales ont reçu une formation sur le recensement et l’identification des oiseaux d’eau, ainsi que sur le suivi des oiseaux et des zones humides. Les sessions de formation incluaient des conférences et des exercices sur le terrain, ainsi que des échanges d’informations et une sensibilisation aux menaces rencontrées par les oiseaux d’eau et leurs habitats, observées au cours des sessions sur le terrain. En plus des membres des communautés locales, parmi lesquels des agriculteurs, des pêcheurs et de jeunes bénévoles, la formation a également été dispensée à des représentants du gouvernement issus du Nigerian National Parks Service, ainsi qu’à des représentants du gouvernement local du Département d’État du Jigawa pour la Conservation de la nature et les Directions des forêts des États de Bauchi, Sokoto et Yobe. Afin d’optimiser l’impact, les sessions de formation étaient effectuées dans la langue locale (Hausa).  
 
En vue de faire perdurer les résultats de la formation et de renforcer les capacités locales en termes de promotion et de mise en œuvre des futures activités liées à la conservation des oiseaux d’eau et de leurs habitats sur les sites visés, trois nouveaux Groupes de soutien au site ont été créés au lac Maladumba, à Bal Oasis et au bassin de Sokoto Rima. Les directives mises en place pour le fonctionnement de ces groupes les aidera à s’organiser afin de mener à bien leurs activités. 
 
 
Dans le cadre du Recensement international des oiseaux d'eau et avec l’aide des communautés locales et des groupes de soutien au site, le projet a également soutenu les activités de recensement des oiseaux d’eau aux quatre sites cibles pour les périodes de janvier à février en 2018 et 2019. Au total, 326.252 oiseaux ont été recensés en 2018, et 543.664 en 2019. Les résultats du recensement des oiseaux d’eau ont été communiqués à différents parties prenantes du gouvernement fédéral, chargés de la conservation de ces sites, dont le Nigerian National Parks Service et le Ministère fédéral de l’Environnement, ainsi qu’à des parties prenantes dans les gouvernements locaux et à des institutions non-gouvernementales. En outre, l’exercice a permis de révéler l’étendue des menaces rencontrées par les oiseaux d’eau, dont les pièges utilisés pour le braconnage et la propagation des plantes invasives comme les massettes. Parmi les autres menaces à traiter par les communautés locales l’on peut citer l’empoisonnement des oiseaux d’eau par des produits chimiques et l’abattage aléatoire des arbres.
 
Lors d’une réunion regroupant tous les intervenants du projet, un plan de travail, ainsi qu’un calendrier des activités pour le suivi des oiseaux d’eau sur les sites cibles ont été mis en place.
 
Par ailleurs, le financement du FPS de l’AEWA a permis l’organisation d’évènements lors de la Journée mondiale des zones humides et de la Journée mondiale des oiseaux migrateurs (JMOM), qui se sont tenues en février et mai 2018 à Nguru, dans l’État de Yobe, au nord-est du pays. Les évènements ont accueilli des représentants des communautés locales, du gouvernement national et des gouvernements locaux, ainsi que des ONG et associations locales, provenant de Nguru ainsi que des trois autres sites cibles. Ils proposaient des excursions au Sanctuaire des oiseaux d’eau de Dogona et au lac Nguru, ainsi que des présentations visant à sensibiliser à l’importance des zones humides et des oiseaux d’eau migrateurs. 
 
Le Secrétariat du PNUE/AEWA félicite la Fondation nigériane pour la conservation pour avoir mené avec succès ce projet et espère que les impacts positifs de ce projet seront être maintenus et étendus à l‘avenir. 

Plus d'informations :

Fondation nigériane pour la conservation

Créée en 1980, la Fondation nigériane pour la conservation (Nigerian Conservation Foundation (NCF)) est l’une des principales ONG pour la conservation au Nigéria, avec une grande gamme d’activités liées à la conservation de la nature et au développement durable. La NCF est partenaire de BirdLife International.   

Le Fonds des petites subventions de l’AEWA

Le Fonds des petites subventions de l’AEWA a permis jusqu’à maintenant d’appuyer une vingtaine d’organisations gouvernementales et non-gouvernementales de 17 pays africains à financer de nombreux projets de conservation promouvant la mise en œuvre de l’AEWA dans des pays en développement et des pays en transition. Le Fonds des petites subventions de l’AEWA est actuellement suspendu, en attente de financement. Les opportunités de subvention seront le cas échéant postées sur le site web de l’AEWA.

Last updated on 20 November 2019

Type: 
News item
Country: 
Nigeria
Region: 
Africa
Species group: 
Birds