Les Pays-Bas accueillent des réunions européennes sur la gestion de l’Oie

Bonn, le 20 juillet 2018 – Des représentants des gouvernements des États de l’aire de répartition, des experts nationaux désignés et les principales parties prenantes se sont rencontrés à Leeuwarden, Pays-Bas les 20 et 21 juin pour la 3e réunion annuelle du groupe de travail international de l’AEWA sur la gestion européenne de l’Oie (AEWA EGM IWG). La réunion a aimablement été accueillie par la province de la Frise et présidée par M. Øystein Størkersen, représentant la Norvège.

Deux réunions consécutives, également accueillies par la province de la Frise, ont eu lieu avant la réunion de l’EGM IWG : la première réunion en face à face des groupes de travail de la Plateforme pour la gestion européenne de l’Oie (EGMP), le 18 juin, et le 2e atelier international de planification de la gestion de la Bernache nonette et de l’Oie cendrée (Population du nord-ouest et du sud-est de l’Europe) le 19 juin.

La série de réunions tenues dans le cadre de l’EGMP a débuté par la première réunion en face à face des trois groupes de travail de l’EGMP. Ces groupes de travail avaient été mis sur pied suites à des décisions prises lors des 1e et 2e réunions de l’EGM IWG concernant l’établissement d’un groupe de travail sur l’agriculture et simultanément de deux groupes de travail spécifiques à des espèces – pour l’Oie à bec court (Anser brachyrhynchus) et pour l’Oie des moissons (Anser f. fabalis). Le rôle des groupes de travail de l’EGMP est d’assister l’EGM IWG à coordonner et à catalyser la mise en œuvre d’activités spécifiques liées à la gestion de l’Oie dans le cadre de l’EGMP.

Lors de la réunion à Leeuwarden, les groupes de travail se sont mis d’accord sur un plan de travail pour 2018/2019 et sur des recommandations spécifiques qui ont été présentées à l’EGM IWG3 deux jours plus tard, compilant leurs résultats obtenus au cours de leurs premiers mois d’existence.
 

Lors de la réunion à Leeuwarden, les groupes de travail se sont mis d’accord sur un plan de travail pour 2018/2019 et sur des recommandations spécifiques qui ont été présentées à l’EGM IWG3 deux jours plus tard, compilant leurs résultats obtenus au cours de leurs premiers mois d’existence.

Lors de l’atelier de planification de la gestion des espèces du 19 juin, les États de l’aire de répartition et les parties prenantes ont parlé des avant-projets de plans internationaux de gestion des espèces (ISSMP) pour la Bernache nonette (Branta leucopsis) et l’Oie cendrée (Anser anser). L’atelier s’est terminé par de nouvelles ébauches des deux plans, devant être finalisés dans les deux prochains mois.

Les avant-projets d’ISSMP devraient être adoptés par la 7e Réunion des Parties (MOP) à l’AEWA, qui se tiendra du 4 au 8 décembre 2018 à Durban, Afrique du Sud.

L’EGM IWG de l’AEWA est le principal organe de coordination et de prise de décision de l’EGMP, qui a été établi par les États membres de l’aire de répartition concernés à Paris, en mai 2016. L’objectif de l’EGMP est de fournir un mécanisme pour un processus structuré, coordonné et inclusif de prise de décision et de mise en œuvre pour l’utilisation et la gestion durables des populations d’oies en Europe. L’objectif est de maintenir les populations dans un état de conservation favorable, tout en tenant compte des préoccupations des parties prenantes concernées et des cadres législatifs et réglementaires pertinents.

Lors de la 3e réunion de l’AEWA EGM IWG de l’AEWA (20-21 juin 2018), les membres du groupe de travail ont décidé des prochaines étapes relatives aux mesures de conservation et de gestion à mettre en œuvre pour la population de l’Oie à bec court du Svalbard et de l’Oie des moissons. Ils se sont également mis d’accord sur les nouveaux plans de travail pour les groupes de travail et sur les recommandations issues des réunions. Les États de l’aire de répartition ont convenu, entre autres, de surveiller l’efficacité des mesures de gestions appliquées et de partager leur expérience avec d’autres pays en ce qui concerne les conflits agricoles.

Afin de fournir aux pays des conseils individuels sur la manière dont ils pourraient adapter leurs réglementations nationales relatives à la chasse aux processus internationaux de l’EGMP, des conseils sur la mise en œuvre de la gestion adaptative des prélèvements par le biais de leurs réglementations nationales ont été présentés à la réunion. Ces conseils, préparés par Mme Melissa Lewis, Experte du droit environnemental au Comité technique de l’AEWA, contiennent un modèle de législation, servant de scénario idéal pour l’exploitation d’un système de gestion adaptative des captures. En utilisant les conseils adoptés, les États de l’aire de répartition peuvent entreprendre un examen de leur législation pertinente relative à l’ouverture/la fermeture des saisons de chasse à l’oie, à l’établissement de quotas, ainsi qu’au recueil de données sur les prélèvements.

Concernant l’Oie à bec court, le groupe de travail a réaffirmé que l’objectif de gestion était de maintenir la population à 60 000 individus, afin de réduire les conflits entre les humains et les oies, en offrant des possibilités de chasse durable en Norvège et au Danemark. En raison de l’accroissement de la population, il a été décidé de fixer le quota de prélèvement à 27 000 individus la saison prochaine.

Pour l’autre espèce à l’ordre du jour – l’Oie des moissons – le groupe de travail a souligné la nécessité de parvenir à un prompt rétablissement de sa population. En conséquence, le Danemark, la Finlande, la Norvège et la Suède ont convenu de maintenir le taux de prélèvement de 3 pour cent, afin de permettre à la population de se rétablir, tout en offrant des possibilités de chasse durable limitées.

Les États de l’aire de répartition ont décidé de renforcer les compétences en matière d’identification et de sensibiliser les communautés locales de chasseurs à l’état des différentes espèces d’oies, ainsi que communiquer les réalisations en terme de conservation de l’Oie des moissons.

L’EGM IWG a également élu le Danemark, représenté par Mme Camilla Uldal, à la présidence du groupe de travail international pour une période de deux ans.

Pour de plus amples informations, veuillez vous rendre sur la page de la réunion ou contacter la coordinatrice de l’EGMP de l’AEWA, Mme Eva Meyers.

Last updated on 26 November 2018

Type: 
News item
Country: 
Netherlands
Region: 
Europe
Species: 
Anser anser
Anser brachyrhynchus
Anser fabalis
Branta leucopsis
Species group: 
Birds