Les experts des oiseaux marins arctiques se réunissent en Islande

Bonn, le 3 avril 2019 - Le Groupe de travail sur les oiseaux marins circumpolaires (CBird), sous l’égide du Groupe de travail du Conseil de l’Arctique pour la Conservation de la flore et de la faune arctiques (CAFF), s’est réuni pour son meeting annuel au bureau du Secrétariat de la CAFF à Akureyri, en Islande, du 26 au 29 mars 2019. CBird encourage, facilite et coordonne les activités de conservation, de gestion et de recherche entre les pays circumpolaires et optimise la communication entre les scientifiques spécialistes des oiseaux marins et les dirigeants de l’Arctique et au-delà. Le groupe est constitué de représentants nationaux, de Participants permanents, de pays observateurs et d’organisations.

Parmi les sujets couverts lors de la réunion l’on peut citer les dernières nouvelles des pays sur les activités de recherche en cours sur les oiseaux marins, la prise accessoire des oiseaux marins par les bateaux pêchant la lompe, le développement d’un modèle de capture pour la marmette de l'Atlantique nord, la planification de zones protégées marines, les risques posés par le transport maritime pour les oiseaux marins dans les régions circumpolaires, l’interaction entre les oiseaux marins et les ours polaires, la coopération avec les populations indigènes et les communautés locales, ainsi que la coopération avec l’AEWA et la mise en œuvre de l’Initiative en faveur des oiseaux migrateurs de l'Arctique (AMBI).

À l’échelle mondiale, les oiseaux marins font partie des groupes d’oiseaux les plus menacés et, parmi les 85 espèces couvertes par l’AEWA, 16 figurent sur la Liste rouge de l’UICN, classées comme Vulnérables ou En danger et 11 autres sont classées comme Quasi-menacées. Par ailleurs, les populations mondiales de 39 espèces inscrites à l’AEWA sont en déclin.

 

Par conséquent, les Parties à l’AEWA ont adopté un ensemble de priorités initiales pour la conservation des oiseaux marins lors de la 7ème session de la Réunion des Parties en décembre 2017, par le biais de la Résolution 7.6, avec comme objectif de traiter les menaces dont les impacts humains sur les proies (poissons fourrages, impacts sur les écosystèmes), la prise accessoire dans les engins de pêche, le prélèvement par les hommes, la prédation par les espèces envahissantes et la mortalité due aux marées noires et autres polluants.

À présent, ces grandes priorités doivent être étoffées par le Comité technique de l’AEWA. Dans tous les cas, il est évident qu’une collaboration avec de nombreux parties prenantes et experts, tels que CBird, sera essentiel afin d’optimiser la conservation des oiseaux marins dans l’ensemble de l’aire de répartition de l’AEWA et de s’assurer que l’AEWA apporte une valeur ajoutée au travail actuel.

« Plusieurs de nos populations d’oiseaux marins sont en déclin et les défis qu’elles rencontrent, tels que le changement climatique, la diminution des ressources alimentaires, la prise accessoire et la surexploitation, sont considérables. Au sein de l’AEWA, nous nous réjouissons de collaborer encore plus étroitement avec les diverses parties prenantes le long des voies de migration, telles que CBird, qui atteint déjà ses objectifs en termes de recherche et de conservation coordonnées en faveur des espèces d’oiseaux marins de l’Arctique » – Dr. Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif de l’AEWA.

Parmi les résultats de la réunion l’on peut citer un accord visant à améliorer la communication entre le Secrétariat de l’AEWA, CBird et le Secrétariat de la CAFF, en particulier sur les sujets d’intérêt commun, tels que le travail actuel mené par CBird sur le développement d’un Plan d’action circumpolaire pour la mouette tridactyle (Rissa tridactyla), qui est également une espèce prioritaire de l’AEWA, sur la prise accessoire des oiseaux marins (en général mais également par rapport à la mise en œuvre du Plan d'action international par espèce de l’AEWA pour la harelde kakawi et la macreuse brune), ainsi que par rapport au travail global qui doit être mené sous l’égide du Comité technique de l’AEWA sur les priorités pour la conservation des oiseaux marins, adoptées lors de la MOP7.

« C’était une réunion très productive et nous faisons d’excellents progrès sur les éléments de notre plan de travail, ainsi que sur la communication et la coopération avec la CAFF, le CBMP Marine (Programme de surveillance de la biodiversité circumpolaire) et l’AMBI. En outre, nous nous réjouissons d’améliorer notre communication avec l’AEWA. » - a déclaré Dr. Mia Rönkä, Présidente du Groupe CBird.

Pour de plus amples informations, veuillez contacter la Présidente du Groupe CBird de la CAFF, Dr Mia Rönkä ou la spécialiste adjointe de la gestion des programmes de l’AEWA, Mme Nina Mikander.  

Last updated on 08 April 2019

Type: 
News item
Country: 
Iceland
Region: 
Europe
Species group: 
Birds