Lancement de la Conférence de l’ONU sur les Oiseaux d'eau à Durban, Afrique du Sud

 

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 
Durban, 4 décembre 2018 - La septième Session de la Réunion des Parties à l'Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie (AEWA MOP7) s'est ouverte aujourd'hui à Durban, Kwazulu Natal, Afrique du Sud. 
 
La réunion intergouvernementale devrait être cette année la conférence internationale la plus importante sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs, réunissant environ 350 participants provenant de 81 pays, dont 67 délégations nationales et l'Union européenne, une série d'organisations non gouvernementales et des experts renommés de la région d’Afrique-Eurasie. 
 
Cette réunion de cinq jours sera l'occasion pour les gouvernements de convenir de mesures visant à améliorer l'état de conservation de nombreuses espèces d'oiseaux d'eau couvertes par l'AEWA, telles que les pélicans, les grues, les cigognes, les canards et les échassiers, qui sont confrontés à un large éventail de menaces, notamment la perte et la dégradation des habitats, le braconnage et l’empoisonnement en particulier par la grenaille à plomb, la pollution, le changement climatique, les prises accessoires ainsi que la collision avec des lignes électriques et des éoliennes.
 
Le thème de la MOP7 sera: “Par-delà 2020: Façonner la conservation des voies de migration pour l’avenir” et couvrira une pléthore de sujets liés à la conservation future et à l'utilisation durable des 254 espèces d'oiseaux d'eau migrateurs couvertes par le traité.  
 
Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif de l'AEWA, a déclaré : "La MOP7 de l'AEWA constitue une étape importante pour la conservation des oiseaux d'eau dans la mesure où les Parties vont décider de la nouvelle ligne de conduite à suivre pour la prochaine décade en matière de conservation dans le cadre du traité. Au cours des 20 dernière années, des actions convenues au niveau international sous AEWA, ont fait la différence dans les efforts de conservation pour de nombreuses espèces connues et moins connues, telles que l’Ibis chauve et le Râle à miroir qui connectent les habitats au-delà des frontières politiques." 
 
L'AEWA pose les bases juridiques pour des mesures de conservation internationales coordonnées et leur mise en œuvre est guidée par un Plan stratégique et un Plan d'action ciblé pour l'Afrique. Un nouveau Plan stratégique et un nouveau Plan d'action pour l'Afrique pour la période 2019 - 2027 - seront présentés aux Parties pour adoption à la Conférence. Les deux plans sont conçus de manière à ce que leur mise en œuvre contribue à la réalisation des objectifs de l'ONU en matière de biodiversité et de développement durable.
 
À la MOP7, les délégués aborderont également pour la première fois les actions prioritaires pour la conservation des oiseaux de mer étant  l'un des groupes d'oiseaux les plus menacés au monde. Pour faire face aux menaces qui pèsent sur les oiseaux de mer telles que la pollution par les plastiques, les marées noires, l'exploitation minière, le braconnage, les perturbations humaines, les éoliennes, la surpêche, les prises accidentelles, les prédateurs envahissants et le changement climatique, des mesures prioritaires pour les oiseaux de mer seront recommandées sous l'AEWA.
 
Au total, 14 Résolutions seront examinées pour adoption par les Parties de l’AEWA à la MOP7, y compris sur le sujet des Plans d'action par espèce, les voies de migration résistantes au climat ou la surveillance des oiseaux d'eau. Les délégués examineront également un certain nombre de nouveaux rapports tels que le 7e Rapport sur l'état de conservation (CSR) et Plastiques et oiseaux d'eau : Incidence et impacts seront présentés. 
 
Au cours de la cérémonie d'ouverture d'aujourd'hui, les Prix de l'AEWA pour la conservation des oiseaux d'eau ont été remis à l'Agence égyptienne des affaires environnementales et à M. Ohad Hatzofe, écologiste aviaire de l'Autorité israélienne de la nature et des parcs. Ce prix récompense à la fois les institutions et les individus qui ont contribué significativement à la conservation à long terme et à l'utilisation durable des oiseaux d'eau dans la région d’Afrique-Eurasie.
 
En clôture de la cérémonie d'ouverture, David Alan Stroud (Grande Bretagne) a été déclaré Président d'honneur de l'AEWA, pour le dévouement de toute une vie à la conservation internationale des oiseaux d'eau et des zones humides et pour sa contribution significative au développement, à la croissance et à la solide base scientifique de l'Accord.
 
Lors d'un événement spécial qui aura lieu plus tard au cours de la conférence, la Norvège et la Commission européenne seront reconnues en tant que Champions des espèces migratrices pour leur soutien à long terme aux initiatives qui favorisent la conservation des oiseaux migrateurs.
 
Un total de 18 évènements parallèles traitant différents thèmes auront lieu durant la réunion, à la fois pendant les pauses déjeuner et en soirée. La conférence sera ouverte en permanence aux médias et suivie de près par un nombre de Parties potentielles à l’Accord, comme la République centrafricaine qui est le prochain pays à adhérer à l’AEWA le 1er janvier 2019.
 
Aujourd’hui, 77 pays et l’Union européenne ont signé le traité qui a une aire de répartition englobant 119 pays à travers l’Afrique, l’Europe, le Moyen-Orient, l’Asie centrale, le Groenland et l’archipel canadien. 
 
 
 

Pour de plus amples renseignements, veuillez-vous adressez à :

Florian Keil, Coordinateur de l’équipe de communication des secrétariats PNUE/CMS et PNUE/AEWA
Tél. : +27 769 406 320
 
Veronika Lenarz, Information publique, Secrétariat PNUE/CMS
Tél. : +49 (0)228 815 2409 ; Courriel : aewa-press@unep-aewa.org
 

Last updated on 05 December 2018

Type: 
Press release
Species group: 
Birds