L’adhésion du Bélarus porte à 76 le nombre de parties à l’AEWA

Bonn, le 31 mars 2016 - Le Bélarus a finalisé son processus d'adhésion et a déposé son instrument d'adhésion auprès du dépositaire de l’Accord, le Gouvernement des Pays-Bas. Le Bélarus est devenu donc la 76ème partie à l’AEWA le 1er avril. 

Le Bélarus est un pays enclavé d'Europe de l'Est et a des frontières avec la Fédération de Russie, la Lettonie, la Lituanie, la Pologne et l'Ukraine. Le pays a une superficie d'un peu plus de 200.000 km² et une population d'un peu moins de 10 millions d’habitants, environ 2 millions d'entre eux vivant dans la capitale, Minsk. Le pays est relativement plat et son paysage est caractérisé par les forêts, qui couvrent 40 pour cent du territoire, les bourbiers et les tourbières, y compris la plaine d’inondation de la rivière Pripiat qui constitue l'une des plus grandes zones humides d'Europe.

« Avec les plus grands marais et les plus grandes plaines d’inondation de rivières en Europe, et un impressionnant plan de restauration de tourbières et de marais ouverts, la Biélorussie offre un environnement d'une importance particulière pour les oiseaux migrateurs », a déclaré le secrétaire exécutif de l'AEWA, Jacques Trouvilliez.

L'Union européenne et le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) ont mené conjointement un projet visant à élaborer une stratégie sur la conservation et l'utilisation durable de la diversité biologique couvrant la période 2011-2020 au Bélarus. Un élément clé de la stratégie est de sécuriser et restaurer les habitats fragiles et vulnérables tels que les tourbières en vue d'étendre la protection à un minimum de 8,3% du territoire national. Les tourbières fournissent non seulement un habitat important pour les espèces rares de la faune et de la flore sauvages, mais elles servent aussi de puits de carbone et contribuent donc à des mesures visant à lutter contre le changement climatique.

Le Bélarus a adhéré à la Convention mère, la CMS, en 2003 et a également signé le mémorandum d'entente relatif aux mesures de conservation du phragmite aquatique (Acrocephalus paludicola), le pays accueillant 60% de la population mondiale de cette espèce en voie de disparition.

Selon la liste des espèces de la base de données de BirdLife International, sur les 220 espèces d'oiseaux migrateurs présentes au Bélarus, près de 100 sont des oiseaux d'eau migrateurs couverts par l'AEWA. Cela comprend l'Oie naine (Anser erythropus), le Fuligule milouin (Aythya ferina), la Harelde boréale (Clangula hyemalis), la Macreuse brune (Melanitta fusca) et le Grèbe esclavon (Podiceps auritus), qui sont tous classés comme vulnérables sur la Liste rouge de l'UICN.

« Au cours de la réunion internationale tenue à Minsk en mai 2015, tous les participants ont remarqué les efforts déployés pour combiner le développement économique et la conservation de la biodiversité, ce qui est notre ultime ambition dans le cadre des objectifs de développement durable », a ajouté Jacques Trouvilliez.

 

Dernière mise à jour le 20 Juin 2016

Type: 
News item