Formation des formateurs sur la conservation des voies de migration

Bonn, 19 juin 2019 – Un atelier de formation des formateurs (FdF) de l’AEWA portant sur l’approche « voies de migration » pour la conservation et l’utilisation rationnelle des oiseaux d’eau et des zones humides a eu lieu du 6 au 10 mai 2019 au Bénin. L’atelier a été organisé conjointement par le Secrétariat PNUE/AEWA et la Direction Générale des Eaux, Forêts et Chasse (DGEFC) du Bénin, en coopération avec le Secrétariat de Ramsar et l'Initiative Voie de migration de la mer des Wadden (WSFI). Cet atelier a été rendu possible grâce au généreux soutien financier et en nature fourni par le gouvernement du Bénin, par l’Accord de coopération stratégique (SCA) entre la Commission européenne et l’ONU Environnement, dans le cadre du Programme concernant les biens publics mondiaux et les défis qui les accompagnent (GPGC), et par la WSFI.   

Jeanne Josette ACACHA AKOHA, Directrice de Cabinet du Ministre du Cadre de Vie et du Développement Durable, a officiellement ouvert l’atelier dans les locaux de la DGEFC à Cotonou. Elle a souhaité la bienvenue à tous les participants et a souligné l'importance de la mise en pratique de diverses mesures concrètes pour promouvoir la conservation des oiseaux d'eau et des zones humides. Cette initiative de préservation des écosystèmes humides est prise en compte dans le Programme d’Action 2016-2021 du Gouvernement du Bénin (PAG 2016-2021) qui contribue à la mise en œuvre du Plan stratégique de l'AEWA et des Objectifs de développement durable (ODD).

Les 44 stagiaires - experts techniques de 18 pays francophones d’Afrique de l'Ouest et d’Afrique Centrale, certains représentant des instituts régionaux de formation sur la faune sauvage, ont participé très activement et avec beaucoup d'enthousiasme à l'atelier qui s’est concentré sur le renforcement de leurs capacités et connaissances, les dotant du savoir-faire nécessaire pour concevoir et dispenser les futurs cours nationaux de formation sur l'approche « voies de migration » pour la conservation et l’utilisation rationnelle des oiseaux d'eau et des zones humides.

Guidés par les principaux formateurs de l’atelier, Tim DODMAN et Abdoulaye NDIAYE, tous deux co-auteurs du Kit de formation Voies de migration (Flyway Training Kit - FTK), et avec le soutien de Paul OUEDRAOGO (Secrétariat de Ramsar), d’Evelyn MOLOKO (Secrétariat PNUE/AEWA) et de Daouda ALIOU (Direction de  la Production Halieutique du Bénin), les participants ont pu suivre un riche programme comprenant des exposés, des exercices pratiques et des jeux, des séances de groupe, des études de cas, des jeux de rôle et des excursions sur le terrain. Les différentes composantes du FTK, qui a été utilisé comme principal outil de formation, ont été explorées en profondeur, y compris une vue d’ensemble du concept des voies de migration, les raisons et les types de migration des oiseaux, la surveillance des oiseaux et de leurs sites, la conservation et la gestion des oiseaux et des sites par l’approche « voies de migration », les plans d’action par espèce, le renforcement des capacités, la sensibilisation et la communication.  Les méthodes d’identification et de comptage des oiseaux ont également été abordés à l'aide de l’outil spécialisé développé par l'Office National français de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS).

Les participants ont également bénéficié de deux journées entières consacrées à des activités sur le terrain, qui ont permis des observations pratiques et l’évaluation de diverses composantes du matériel didactique. La première journée sur le terrain a consisté en une visite de la commune de Ouidah dans le sud du Bénin, où les participants ont visité le village de Djégbadji, qui possède un écosystème de mangrove abritant une gamme d’espèces d’oiseaux d’eau, de poissons et autres espèces de faune. Les femmes de ce village dépendent du bois de la mangrove pour la production de sel, tandis que les hommes l’utilisent pour une technique de pêche locale appelée « Acajas ». Les participants ont évalué les pressions exercées par l’utilisation des ressources de la mangrove, ainsi que les options alternatives de subsistance promues par les ONG locales pour atténuer et minimiser ces pressions. La production traditionnelle de sel présentait un dilemme délicat : les femmes locales utilisent des méthodes traditionnelles pour produire du sel à partir de l’eau saumâtre de la lagune, impliquant l’évaporation de l’eau salée en brûlant du bois de palétuvier dans des fours, ce qui a un impact sur l’habitat constitué par la mangrove. Idéalement, il faudrait trouver des solutions locales pour maintenir cette tradition locale, mais d'une manière durable qui n’épuise pas les ressources de la mangrove. Dans ce cadre, des ONG appuient les producteurs de sel organisés en groupement à améliorer les techniques de production (séchage solaire) et à diversifier leurs activités et leurs sources de revenus (ex. microfinance, pisciculture, élevage).    

Les participants ont également visité le lac Ahéme dans la commune de Grand Popo, y compris le village d’Avloh avec son île boisée sacrée et inhabitée (« Île des oiseaux »), protégée par des rites traditionnels qui bénéficient également d’une importante colonie mixte d’oiseaux d’eau nicheurs. Cette île est proche de la Bouche du ROY, où le fleuve Mono se jette dans l’océan Atlantique. L’ensemble de la zone fait partie de la Réserve de biosphère transfrontalière du Mono, située au sud-ouest du Bénin et du Togo.

La deuxième journée d’excursion a conduit les participants à la commune de Sô-Ava, à Ganvié, l’un des plus grands villages lacustres d’Afrique, situé sur le lac Nokoué, qui est un site Ramsar également reconnu comme Site critique pour certains oiseaux d’eau migrateurs. Les participants se sont joints à l'école secondaire locale de Ganvié pour célébrer la Journée Mondiale des Oiseaux Migrateurs (JMOM) 2019 à travers une session interactive sur la migration des oiseaux et le thème mondial de la JMOM « Protégez les oiseaux : Plastique et pollution - soyez la solution ! ». Les participants à l’atelier ont organisé un jeu en plein air avec les enfants du collège pour faire la démonstration des défis rencontrés par les oiseaux lors de leurs migrations. Ils ont également donné des cours pratiques sur l’utilisation des jumelles pour identifier les oiseaux. Une paire de jumelles de la Société royale britannique de protection des oiseaux (RSPB) et le guide des oiseaux de la voie de migration Est-Atlantique africain élaboré par la WSFI ont été offerts à cet établissement.

Également dans le cadre de la formation, les représentants de chaque pays participant ont ébauché des projets pour la conception et l’organisation futures de cours nationaux sur la conservation par l’approche voies de migration, qui serviront de base aux futures collectes de fonds dans ce domaine. Des jumelles et des guides d’identification des oiseaux ont également été distribués à tous les pays représentés, afin de soutenir les futurs efforts d’identification et de surveillance des oiseaux sur le terrain.

Alors que l’atelier de formation se terminait après cinq jours très interactifs et instructifs, le Directeur Général Adjoint des Eaux, Forêts et Chasse, le colonel Rémi HEFOUME, s’est dit très reconnaissant d'avoir eu l’occasion d’accueillir ce groupe de stagiaires talentueux. Il a remercié tous les apprenants et tous les formateurs pour leur participation très active et enthousiaste. Les participants ont à leur tour pris des dispositions pour que leur important nouveau réseau d'experts demeure actif et durable.

 

 

La Commission européenne a été reconnue comme Champion Plus pour son généreux soutien et son engagement en faveur de l'Initiative africaine de l'AEWA pour la période 2017-2020. Cette activité a été financée grâce à la contribution accordée par la Commission européenne dans le cadre du Programme des Champions des Espèces Migratrices et par le biais de l'Accord de coopération avec le Programme des Nations Unies pour l'Environnement sur les biens publics mondiaux et les défis (Programme GPGC).

 

Last updated on 21 June 2019

Type: 
News item
Country: 
Benin
Region: 
Africa
Species group: 
Birds