3e réunion du groupe de travail international de l’AEWA sur le Râle à miroir : Révision des mesures de conservation à la lumière de nouvelles découvertes révolutionnaires

Bonn, 19 novembre 2019 – Des représentants gouvernementaux et des experts de la conservation se sont réunis à Verlorenkloof Estate, près de Dullstroom, province de Mpumalanga, Afrique du Sud, pour la troisième réunion du Groupe de travail international sur le Râle à miroir (Sarothrura ayresi) de l’Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie (AEWA WwF IWG). La réunion a eu lieu près de la zone humide de Middelpunt, dont on vient de découvrir qu’elle sert de site de reproduction à cette espèce insaisissable ; auparavant, le seul site de reproduction connu était la zone humide de Berga, en Éthiopie.

La Réunion a examiné les mises à jour des rapports des deux États de l’aire de répartition, l’Ethiopie et l’Afrique du Sud, qui comprenaient deux révélations récentes remarquables - la découverte d’un premier signalement de reproduction dans l’hémisphère sud en 2018, comme indiqué sur le site Web de l’AEWA, et le tout premier enregistrement du cri de l’oiseau, comme signalé par BirdLife International.
 
Robin Colyn, de BirdLife Afrique du Sud, a expliqué les nouvelles techniques d’étude qui ont été mises au point et qui s’avèrent très efficaces, tandis que Bruktawit Abdu, venu d’Éthiopie, a présenté les derniers résultats des recherches effectuées dans son pays. Hanneline Smit-Robinson, travaillant pour BirdLife Afrique du Sud et Coordinatrice du Groupe de travail international du WwF IWG de l’AEWA, a donné un aperçu des résultats de l’étude génétique récente. Les dernières découvertes scientifiques ont profondément modifié la compréhension qu’ont les conservationnistes de l’écologie et du comportement de l’oiseau, ce qui a conduit à une révision majeure du plan de mise en œuvre pour les trois prochaines années. La réunion a également identifié les mesures nécessitant un financement supplémentaire et les pistes de collecte de fonds pour chacune d’entre elles. La mise en forme du programme de conservation communautaire à Berga, en Éthiopie, a fait l’objet d’une session spéciale et son élaboration a progressé.
 
Une visite sur le terrain a été effectuée dans la zone humide de Middelpunt, le site de recherche de l’enquête sur les rallidés de BirdLife Afrique du Sud, qui est géré par le Middelpunt Wetland Trust. Malheureusement, aucun Râle à miroir n’était présent, car les conditions de l’habitat n’étaient pas optimales en raison de l’arrivée tardive des pluies cette année. De fortes pluies sont toutefois attendues dans les semaines à venir, évitant ainsi une catastrophe, la sécheresse persistante pouvant faire rater une saison de reproduction toute entière.
 

La réunion a été présidée, accueillie et financée par le ministère sud-africain de l’Environnement, des Forêts et de la Pêche (DEFF). La 4e réunion, qui doit se tenir dans trois ans, sera accueillie par l’Éthiopie. La présidence de l’IWG pour les trois prochaines années a été confiée par roulement à l’Éthiopie.

Sergey Dereliev, Secrétariat PNUE/AEWA, a déclaré : « Le gouvernement de l’Afrique du Sud est un ardent défenseur de la conservation du Râle à miroir, ce qu’il a prouvé une fois de plus en finançant et en accueillant cette importante réunion. Au cours de ces deux dernières années, BirdLife Afrique du Sud a fait d’importantes découvertes scientifiques qui ont considérablement amélioré notre compréhension de l’espèce et influé sur notre planification de la conservation. Il reste encore beaucoup à découvrir et à apprendre, mais il est clair que les priorités absolues actuelles sont d’assurer l’avenir de la zone humide de Middelpunt en Afrique du Sud et de la zone humide de Berga en Éthiopie. L’existence du Râle à miroir dépend entièrement de ces sites irremplaçables. »

Hanneline Smit-Robinson a déclaré : « Nous aimerions féliciter le gouvernement de l’Afrique du Sud pour son fort soutien, en particulier pour la mise en place d’un groupe de travail national pour la conservation du Râle à miroir, qui se réunit annuellement depuis 2016. BirdLife Afrique du Sud et le Middelpunt Wetland Trust s’engagent à continuer de soutenir la sauvegarde de l’espèce. Bien que de nouvelles recherches, fondées sur les récentes découvertes scientifiques de l’équipe, puissent contribuer à éclairer et à faciliter la prise de décision, ces recherches devront être menées parallèlement à la mise en œuvre de mesures de conservation essentielles. Si nous voulons assurer la survie de l’espèce, la plus importante de ces mesures, soulignée dans le Plan de mise en œuvre, est la sauvegarde et la protection des habitats de reproduction irremplaçables en Éthiopie (zone humide de Berga) et en Afrique du Sud (zone humide de Middelpunt). »
 

Last updated on 09 December 2019

Type: 
News item
Country: 
Ethiopia
South Africa
Species: 
Sarothrura ayresi
Species group: 
Birds