Un atelier prépare le terrain pour une action internationale en faveur de la Macreuse brune

Bonn, le 21 octobre 2016 – un atelier de planification de deux jours et demis’est tenu à Vilnius, Lituanie, du 4 au 6 octobre, en vue d’identifier les buts, objectifs, résultats attendus et actions à entreprendre dans le cadre du Plan d’action international proposé pour la population nordique de la Macreuse brune (Melanitta fusca) en vertu de l’AEWA.

L’atelier a été organisé dans le cadre du Projet LIFE14 EuroSAP, qui coordonne les efforts en vue du rétablissement des espèces internationales. Le projet est sponsorisé par la Commission européenne et géré par BirdLife InternationalLe ministère allemand de l’Environnement, de la Protection de la nature, de la Construction et de la Sécurité nucléaire a participé au financement de l'atelier, qui était hébergé par le ministère lituanien de l’Environnement et organisé par la Société ornithologique lituanienne (LOD).  Les participants incluaient des représentants de l’Allemagne, du Danemark, de l’Estonie, de la Fédération russe, de la Finlande, de la Lituanie, de la Norvège, de la Pologne, de la Suède et de l’Union européenne, ainsi que des observateurs d’ONG et des experts invités.

« Les canards marins sont des espèces suscitant de vives inquiétudes auprès de l’AEWA – la Macreuse brune n’en est qu’un exemple – car leur état de conservation se détériore et nous ne comprenons pas correctement les vecteurs de leurs problèmes », a déclaré Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif du Secrétariat PNUE/AEWA.

La Macreuse brune appartient aux canards marins, un groupe d’espèces qui nichent principalement à l’intérieur des terres mais qui, en-dehors de la période de reproduction, passent la plupart de leur temps en mer.  Deux populations distinctes sont reconnues : l’une demeurant en Sibérie occidentale ainsi qu’au nord et au nord-ouest de l’Europe, qui sera l’objet du  Plan international par espèce, et une plus petite, demeurant dans les environs de la mer Noire et de la mer Caspienne.  Des études réalisées autour de la mer Baltique en 2011 indiquaient un déclin de 60 pour cent depuis les années 1990 – la population étant à présent estimée à 450000 - 500000 individus par rapport à 1000000 précédemment. La population de la mer Noire/mer Caspienne compte probablement quelque 1500 individus. Les principales menaces pesant sur l’espèce comprennent les pertes d’habitat dans ses aires de reproduction et d’hivernage, les prises accessoires dans les équipements de pêche, la pollution et les perturbations humaines.

Lors de l’atelier, des rapports sur l’état, la distribution, les menaces et les mesures de conservation ont été lus par tous les États de l’aire de répartition présents.  L’Administrateur technique de l’AEWA, Sergey Dereliev, a dirigé une série de sessions facilitées, identifiant les causes primaires des menaces auxquelles l’espèce doit faire face, et établissant le cadre d’action du futur Plan. Lors de l’atelier, on a constaté que les connaissances sur l’espèce étaient incomplètes et que le plan devra inclure de vastes recherches et un large programme de surveillance afin d’accroître la compréhension des vecteurs du déclin de la population et de permettre une meilleure planification de la conservation et une action améliorée dans l’avenir.

Last updated on 07 November 2016

Type: 
News item
Species: 
Melanitta fusca
Species group: 
Birds