Le Groupe de travail de l’AEWA sur l’Oie naine se réunit à Trondheim

Trondheim, le 15 avril 2016 - Le Groupe de travail international de l’AEWA sur l’Oie naine s’est réuni du 12 au 14 avril à Trondheim (Norvège), pour sa troisième réunion en face-à-face organisée par l’Agence norvégienne pour l’environnement et accueillie dans ses locaux.

La réunion a débuté par une mise à jour sur la situation actuelle de l’espèce dans le monde, présentée par la Société ornithologique norvégienne (BirdLife Norvège). Suite à la décision du Groupe de travail, prise à sa dernière réunion en 2012, d’intégrer la principale population orientale - qui se trouve sur la voie de migration Asie de l’Est / Australasie - au cadre international de conservation établi en vertu de l’AEWA, des mises à jour détaillées sur l’espèce ont également été présentées pour la première fois dans ce forum par la Chine et le Japon.

La réunion a conclu que, même si une certaine stabilisation a été observée, le statut de la petite population fennoscandienne, qui ne compte que 130 oiseaux, et des principales populations orientales et occidentales reste précaire. Pour les populations occidentales et orientales plus larges, les menaces d’abattage illégal et de perte de l’habitat restent particulièrement aiguës, et il semble que leurs effectifs soient toujours en déclin.

Les principaux résultats de la réunion comprennent la décision de sélectionner neuf sites critiques / États de l’aire de répartition où des actions de conservation urgentes seront mises en œuvre au cours des quatre prochaines années. Le Groupe de travail a également discuté de la manière de renforcer le réseau de suivi mis en place, et les États de l’aire de répartition ont été dotés d’un outil de suivi et d’identification préparé par le WWF Finlande, en vue d’être utilisé dans les travaux nationaux de renforcement des capacités portant sur l’Oie naine.

Les participants ont également été informés des développements des projets récents et en cours, tels que le projet LIFE+ de l’UE mené par l’Hellenic Ornithological Society, et les deux expéditions de suivi organisées en 2015 en République islamique d’Iran. Le Secrétariat de l’AEWA et Wetlands International ont présenté d’autres initiatives internationales dont l’Oie naine pourrait potentiellement bénéficier, comme par exemple l’Initiative pour les oiseaux migrateurs de l’Arctique (Arctic Migratory Birds Initiative - AMBI) et le Programme des champions de la Famille CMS, ou les projets de mise en place d’une initiative visant à accroître les capacités de suivi et à promouvoir l’exploitation durable des oiseaux d’eau autour de la mer Caspienne. 

Des petits groupes ont été constitués durant la deuxième journée afin d’entreprendre une planification plus détaillée des activités clés, incluant l’éventualité d’un nouveau projet européen LIFE+ ; l’organisation d’une expédition de suivi à grande échelle au Kazakhstan ; la poursuite de l’identification et de la protection des sites d’hivernage clés en Azerbaïdjan, en République islamique d’Iran, en Irak, au Turkménistan et en Ouzbékistan ; ainsi que la mise en place d’un cadre de plan d’action pour la principale population de l’Est. Toutes les activités planifiées et les points d’action alimenteront un plan de travail de quatre ans (2016-2019), qui devrait être adopté par le Groupe de travail dans les prochaines semaines.

Le Groupe de travail a également convenu de la façon de progresser sur la révision du Plan d’action international par espèce 2008 pour l’Oie naine. Les États de l’aire de répartition devraient présenter à la mi-mai leurs observations au Secrétariat PNUE/AEWA sur le dernier projet de plan révisé.

L’Estonie a été réélue à la Présidence du Groupe de travail pour la prochaine période intersession, la prochaine réunion du Groupe de travail étant envisagée en 2019 – peut-être en Iran.

La réunion s’est conclue par une excursion, par des conditions météorologiques idéales, sur l’île de Tautra, un site Ramsar situé dans le Trondheimsfjord, avec de nombreux arrêts le long de la route pour observer diverses espèces d’oiseaux d’eau.

La réunion a été aimablement accueillie et financée par l’Agence norvégienne pour l’environnement, avec un appui supplémentaire du projet LIFE+ de l’UE « Safeguarding Lesser White-fronted Geese along their European Flyways » (Sauvegarder l’Oie naine le long de ses voies de migration européennes).

Pour plus d’informations, veuillez contacter la coordonnatrice du Groupe de travail, Mme Nina Mikander.

Last updated on 21 June 2016

Type: 
News item