Inger Andersen rend visite à la CMS, à l’AEWA et à EUROBATS

Bonn, 23 août 2019 – Inger Andersen, la nouvelle Secrétaire générale adjointe de l’ONU et Directrice exécutive du Programme des Nations Unies pour l’environnement (PNUE), est venue à Bonn pour rencontrer le personnel de la Famille CMS, ainsi que d’autres agences de l’ONU basées à Bonn.  Cette visite s’inscrivait dans le cadre d’une série de réunions ayant lieu en Europe, parmi lesquelles l’ouverture de la Conférence des Parties à la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES) à Genève.

Mme Andersen s’est adressée à tout le personnel des trois Secrétariats de la Famille CMS : laCMS, l’AEWA et EUROBATS. Parmi les points examinés figurait le renforcement de la coopération programmatique, des questions relatives à l’amélioration de l’appui administratif apporté au Secrétariat et des questions stratégiques plus vastes liées à l’accroissement de l’attention accordée à la biodiversité.

Au cours de la réunion avec le personnel de la Famille CMS, Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif de l’AEWA, a souligné certains points clés d’importance stratégique pour l’AEWA : le Plan d’action pour l’Afrique, les travaux sur les questions liées à l’utilisation durable, y compris la plate-forme européenne de gestion de l’Oie, le projet sur la résilience au changement climatique et l’accent accru mis par l’Accord sur la conservation des oiseaux marins.Au cours de la partie questions-réponses de la réunion, M. Trouvilliez a également mentionné le processus de l’AEWA visant à interdire les munitions au plomb dans l’environnement, soulignant l’importance de la collaboration avec le PNUE à ce sujet.

« Il existe une marge de manœuvre considérable pour une coopération et une collaboration programmatiques plus étroites entre le PNUE et l’AEWA, car nous apportons des solutions pratiques sur le terrain à des problèmes de conservation de plus grande envergure, comme la lutte contre la pollution environnementale, le renforcement de la résilience au changement climatique et la conservation des espèces à l’échelle des voies de migration. » 

Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif de l’AEWA

Dans le cadre de sa visite au Campus de l’ONU à Bonn, Mme Andersen a également participé à une « réunion-débat » aux côtés des responsables de la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC) et de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (CLD). L’événement était organisé par le Coordinateur exécutif des Volontaires des Nations Unies. Au cours de son allocution, la Directrice exécutive a souligné combien il est important que tous les organismes des Nations Unies travaillent ensemble à la réalisation d’objectifs communs tels que les Objectifs de développement durable (ODD), pour relever les principaux défis posés par le changement climatique et la perte de biodiversité, et pour élaborer le cadre pour la biodiversité après 2020.
 
Elle a poursuivi en prenant note de la prise de conscience mondiale croissante et en appelant, en particulier la jeune génération, à une action urgente pour relever les défis humains et environnementaux pressants, en disant: 

« Les jeunes manifestent dans les rues. Les médias en sont fortement conscients. Dans les isoloirs, les gens votent pour l’environnement Et si certains veulent se détourner du multilatéralisme, très peu de gens comprennent que, tout comme les espèces migratrices qui franchissent les frontières, les problèmes de climat, de biodiversité, de pollution, de pauvreté et de dégradation des terres le font aussi. »

Inger Andersen, Secrétaire adjointe de l’ONU et Directrice exécutive du Programme des Nations-Unies pour l’environnement

Le PNUE, dont le siège se trouve à Nairobi (Kenya), assure l’administration du Secrétariat de l’AEWA, ainsi que de la CMS et d’EUROBATS et est un partenaire essentiel dans le travail programmatique de nombreux accords multilatéraux relatifs à l’environnement.

Last updated on 09 December 2019

Type: 
News item