Atelier de l’AEWA en Croatie – améliorer la mise en œuvre de l’AEWA

Bonn/Samobor, 12 octobre 2016 - Un atelier régional visant à améliorer la coopération entre les pays situés le long de la voie de migration de l’Adriatique ainsi que la mise en œuvre del’AEWA dans ces pays a eu lieu du 13 au 15 septembre à Samobor, Croatie.

La voie de migration de l’Adriatique représente un corridor important le long de la côte Est de la mer Adriatique emprunté par les oiseaux d’eau qui migrent entre la partie orientale de l’Europe et l’Afrique du Nord et subsaharienne. Deux fois par an, un grand nombre d’oiseaux d’eau utilisent cette voie de migration pour migrer entre leurs sites de reproduction et d’hivernage.

« Compte tenu de l’importance de la voie de migration de l’Adriatique, nous pouvons voir que cet atelier régional destiné aux points focaux de l’AEWA a montré l’aspect crucial de la coopération proactive entre les pays qui partagent cette voie de migration à tous les niveaux - gouvernementaux, et non gouvernementaux et au niveau des experts. Cet atelier a été selon moi extrêmement motivant et constructif, nous aidant à échanger nos expériences et à améliorer notre compréhension de ce que l’AEWA représente véritablement. Vu sous l’angle des hôtes de cet atelier, le ministère croate de la Protection de l’Environnement et de de la Nature, je peux dire que nous sommes très heureux que cet atelier ait été si réussi et ait suscité des réactions très positives de la part de tous les participants » nous a confié Ivana Jelenić, point focal national de l’AEWA pour la Croatie.

Les participants de huit pays, y compris des représentants des gouvernements d’Albanie, de Croatie et de Slovénie, ont participé à l’atelier. Une attention particulière a été accordée à l’engagement de la société civile et des organisations non gouvernementales (ONG) nationales de chaque pays. Le but était de réunir ces différentes parties prenantes afin d’échanger des informations et de préparer le terrain pour une collaboration renforcée.

« Une meilleure mise en œuvre de l’AEWA dans les pays des Balkans situés le long de la voie de migration de l’Adriatique est un sujet qui concerne les gouvernements comme les ONG. Tim Dodman, facilitateur de cet atelier, a réussi à motiver tous les participants afin qu’ils travaillent ensemble sur ce projet commun et échangent de nombreuses connaissances, ce qui est essentiel pour ce travail. L’atelier a donc posé les bases d’une collaboration fructueuse au sein des parties prenantes locales, ce qui profitera finalement aux oiseaux d’eau migrant dans les Balkans et au-delà », a indiqué Stefan Ferger, chef de projet d’Euronatur.

Parmi les sujets examinés lors de l’atelier, on citera la raison d’être de l’AEWA, la nécessité de protéger les oiseaux migrateurs, la valeur, les menaces et les opportunités de voie de migration de l’Adriatique. Le rôle de l’AEWA et des points focaux nationaux de l’AEWA dans mise en œuvre de l’Accord a été également présenté en détail. Les sessions ont revêtu diverses formes telles que discussions, travaux de groupe et jeux de rôle.

Une des discussions s’est concentrée sur l’établissement d’un espace de travail en ligne pour faciliter la communication entre les points focaux nationaux et les autres groupes de parties prenantes engagés dans mise en œuvre de l’AEWA dans la région. Les participants ont acquis une expérience pratique au cours d’une session consacrée aux rapports nationaux. Ils ont effectué des exercices sur l’élaboration de plans nationaux de mise en œuvre pour l’AEWA et ont simulé une négociation de projet de résolution lors d’une Réunion des Parties.

« À mon avis, l’atelier a accru nos connaissances sur le concept, la fonction et les objectifs de l’AEWA. Il nous a également beaucoup appris sur l’engagement indispensable pour que la contribution permette d’atteindre le but fixé. Le travail effectué conjointement par les organisateurs et les facilitateurs était tout à fait compréhensible et nous a donné une plus large vue d’ensemble de tous les aspects », a indiqué Roland Lleshi, de l’ONG Protection et Conservation de l’Environnement naturel en Albanie.

Une visite de terrain à une centrale de la compagnie croate de transport d’électricité a donné aux participants l’occasion d’acquérir de l’expérience en matière d’interventions pratiques de conservation, telles que des mesures d’atténuation de l’électrocution des oiseaux. La compagnie nationale d’énergie a fait une présentation sur la façon de réduire au minimum l’électrocution sur les lignes à moyenne tension à l’aide de techniques d’isolation et en surélevant des nids de cigogne sur des plateformes juchées sur des poteaux. L’expérience sur le terrain s’est poursuivie par une visite à l’étang piscicole de Crna Mlaka, un Site Ramsar, où les participants ont reçus des informations sur la gestion de la réserve naturelle ainsi que sur la coexistence de la production de poissons et la conservation des oiseaux d’eau. Le groupe a également observé plusieurs volées comptant des centaines de fuligules nyroca se rassemblant sur les étangs à poissons avant leur migration vers Afrique.

Organisé par la fondation Euronatur en faveur de la nature, et son partenaire local, la Société croate pour la protection des oiseaux et de la nature conjointement avec le Secrétariat de l’AEWA, l’atelier a été hébergé par le Ministère croate de la Protection de l’Environnement et de la Nature. Les sessions ont été facilitées par Tim Dodman, fort d’une longue expérience acquise lors d’un grand nombre d’événements semblables organisés par le passé par l’AEWA et la CMS.

Pour de plus amples informations sur l’atelier sur la voie de migration de l’Adriatique, veuillez contacter : Sergey Dereliev, Administrateur technique du Secrétariat PNUE/AEWA, sergey.dereliev@unep-aewa.org

 

Last updated on 08 November 2016

Type: 
News item
Country: 
Albania
Bosnia and Herzegovina
Croatia
Greece
Montenegro
Serbia
Slovenia
North Macedonia
Region: 
Europe
Species group: 
Birds