Nouveaux progrès réalisés au niveau de la planification de mesures de conservation en faveur de la Grue royale

Bonn, 5 août 2019 – Le groupe de travail international de l’AEWA pour la Grue royale (GTI CCG) s’est réuni pour la première fois à Entebbe, Ouganda, du 24 au 26 juillet. Après des délibérations intensives, des progrès considérables ont été accomplis dans l’élaboration d’un plan de mise en œuvre concret couvrant la période allant jusqu’en 2022, avec des activités nationales spécifiques venant compléter des tâches régionales et internationales plus vastes. La motivation et l’engagement des participants ont été exemplaires, et si toutes les promesses de soutien financier et autre se concrétisent, l’avenir de la Grue royale semble plus radieux.

« Le dévouement du groupe envers la conservation de la Grue royale a été fantastique. Cela s’est manifesté non seulement au niveau de la participation au développement des activités requises au cours des trois prochaines années, mais aussi à celui du rapport de chaque pays qui indiquait déjà combien d’organisations et de pays avaient progressé dans la mise en œuvre du plan élaboré initialement en 2013 et adopté en 2015. »

Kerryn Morrison – Coordinatrice de groupe de travail international de l’AEWA sur la Grue royale

Deux groupes de discussion régionaux ont travaillé pendant de nombreuses heures constructives. Le premier portait sur l’Afrique de l’Est (Burundi, Kenya, Ouganda, République-Unie de Tanzanie et Rwanda), animée par Kerryn Morrison de l’International Crane Foundation (ICF) / Endangered Wildlife Trust (EWT manager senior, Afrique et Vice-Présidente Internationale de l’ICF – Directrice pour l’Afrique) et Adalbert Aine-Omucunguzi, responsable régional du partenariat ICF/EWT en Afrique orientale) en Ouganda. Le deuxième, qui portait sur l’Afrique australe (Mozambique, Afrique du Sud, Zambie et Zimbabwe), était placé sous la houlette de Tanya Smith, Directrice régionale Afrique du Sud du Partenariat ICF/EWT, Afrique du Sud, et Sergey Dereliev, du Secrétariat de l’AEWA. Kerryn Morrison est le coordinateur du GCC IWG de l’AEWA, tandis que Tanya Smith et Adalbert Aine-Omucunguzi soutiennent respectivement les coordinateurs régionaux pour l’Afrique australe et orientale.

Un certain temps a été consacré à l’examen des actions entreprises jusqu’à présent par les États de l’aire de répartition dans le cadre du Plan d’action, et des progrès prometteurs ont été signalés dans certains cas. Dans plusieurs États de l’aire de répartition, la Grue royale revêt une grande importance culturelle, notamment en Ouganda, pays hôte de la réunion, où l’oiseau figure sur le blason national. Le public est donc très sensibilisé à la nécessité de conserver l’espèce.
 
La version de l’avant-projet de plan de mise en œuvre élaboré lors de la réunion sera examinée par le Secrétariat et l’équipe de coordination de l’IWG, avant d’être soumise à de nouvelles consultations au niveau national dans les États de l’aire de répartition des espèces. Il devrait être possible de finaliser le plan par correspondance au cours des mois qui viennent, mais dans l’intervalle, les activités en cours se poursuivront et de nouvelles activités urgentes seront lancées.
 
Les participants ont pu prendre part à une excursion sur le terrain dans la zone humide de Kaku et admirer un vol de quelque 120 grues royales perchées dans une ferme voisine. Un groupe de « gardiens de grues » locaux, qui opèrent dans le cadre d’une initiative mise en place par l’EWT, l’ICF et l’ONG locale Nature Uganda, a accompagné les participants et leur a expliqué à quel point les oiseaux sont aimés. Un autre temps fort de la visite a été l’observation à Masaka d’un Bec-en-sabot (Balaeniceps rex), oiseau rare et autre espèce de l’AEWA à laquelle un Plan d’action par espèce est consacré.

L’Ouganda a été élu président du groupe de travail, qui devrait se réunir à nouveau dans trois ou quatre ans. Comme l’atelier initial de planification de l’action et la première réunion de l’IWG qui ont tous deux eu lieu en Afrique de l’Est, il a été suggéré de se retrouver dans un pays d’Afrique australe.

La réunion a été rendue possible par une généreuse contribution du Programme Biens publics et défis mondiaux (BPM) de la Commission européenne, à l’appui de l’Initiative africaine de l’AEWA, ainsi que grâce au cofinancement de notre hôte, le ministère du Tourisme, de la Faune et de la Flore sauvages et des Antiquités de la République de l’Ouganda.

 

 

La Commission européenne a été désignée Champion Plus pour son généreux soutien et son engagement envers l’Initiative africaine de l’AEWA pour la période 2017-2020. Cette réunion a été financée grâce à la contribution accordée par la Commission européenne dans le cadre du Programme Champion des espèces migratrices et de l’Accord de coopération Biens publics et défis mondiaux (Programme BPM) avec l’ONU Environnement.

Last updated on 09 December 2019

Type: 
News item
Country: 
Uganda
Region: 
Africa
Species: 
Balearica regulorum
Species group: 
Birds