© Tim Dodman

En comparaison avec d’autres régions, le niveau de mise en œuvre de l’AEWA la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS),  est  relativement  faible  en  Afrique.  Un  procédé  majeur  pour  stimuler  la mise en œuvre est le renforcement des capacités dans la région. Le développement et le renforcement des capacités sont donc des aspects importants du Plan d’action pour l’Afrique, objectifs à atteindre notamment par le biais de cours de formation ciblés.

Ce type de cours réunit diverses parties prenantes, parmi lesquelles des représentants  gouvernementaux et des experts scientifiques, et couvre une grande variété d’aspects  importants pour l’AEWA, tels que les concepts de voies de migration pour la conservation et
l’utilisation durable des oiseaux d’eau et des zones humides, le renforcement des compétences pour la négociation des accords environnementaux multilatéraux et les rôles et responsabilités pour une mise en œuvre efficace de l’Accord.

Parmi les exemples de cours particulièrement réussis, on citera deux cours de formation des
formateurs sur les concepts de voies de migration pour les  experts techniques dont l’un destiné à l’Afrique de l’Est et l’Afrique australe en 2013, et l’autre aux pays africains  lusophones en 2014.  En  outre,  des  ateliers  de  formation  ont  été  organisés afin de renforcer la participation des Parties contractantes africaines et d’améliorer leur préparation
aux Réunions des Parties, tout en leur fournissant une possibilité de consolider leurs intérêts régionaux.

Le Secrétariat PNUE/AEWA collabore avec le Secrétariat PNUE/CMS sur plusieurs de ses activités de renforcement des capacités, par exemple dans le cadre d’un projet majeur de l’ENTRP* financé par la Commission européenne. 

 

 

Suivez les liens ci-dessous pour en savoir plus sur l'Initiative africaine :

 


*ENRTP - Programme thématique pour l'environnement et la gestion durable des ressources naturelles, dont l'énergie : Programme thématique de coopération extérieure pour promouvoir la gestion environnementale et durable dans le monde et en particulier dans les pays en développement financés par la Commission européenne.