Le Botswana devient la 77ème Partie contractante à l’AEWA

Bonn, le 21 novembre 2017 – Le Secrétariat AEWA/PNUE est heureux d´annoncer l’adhésion de la République du Botswana, qui devient la 77ème Partie contractante à l’Accord.

Pays enclavé d’Afrique australe, le Botswana partage ses frontières avec la Namibie, l’Afrique du Sud, la Zambie et le Zimbabwe. Avec une superficie d’un peu plus de 600.000 km2 et une population de 1,6 million d’habitants, le pays est l’un des moins densément peuplé de la planète ; sa capitale est Gaborone. Le pays est relativement plat et soixante-dix pour cent de son territoire sont occupés par le désert du Kalahari. Celui-ci, ainsi que les nombreux lacs, rivières, marécages, marais salants et deltas, offrent divers habitats à une grande variété de faune sauvage, parmi lesquelles 533 espèces d’avifaune. Le Botswana héberge 93 des 254 espèces d’oiseaux d’eau migrateurs couvertes par l’AEWA. Par conséquent, son adhésion au réseau de l’AEWA est cruciale pour une conservation efficace et une utilisation durable de nombreuses populations d’oiseaux d’eau migrateurs utilisant la voies de migration d’Afrique de l’Est/Asie de l’Ouest et de l’Est-Atlantique et dépendant des sites clés du pays pour leur reproduction, leur hivernage et leur alimentation.

Au total, 12 Zones importantes pour la conservation des oiseaux et de la biodiversité (ZICOB), couvrant au total 134.196 km², ont été identifiées au Botswana par BirdLife International. Parmi ces dernières se trouve le delta de l’Okavango, l’un des plus vastes deltas intérieurs du monde, se composant de marécages permanents et de plaines inondées de façon saisonnière. La zone humide du delta de l’Okavango fait également partie du Réseau de sites critiques (CSN), car elle est d’une importance vitale pour les oiseaux d’eau migrateurs couverts par l’AEWA. Désignée, en outre, Zone humide d’importance internationale (site Ramsar) et Site naturel du Patrimoine mondial, elle est cruciale pour de nombreuses espèces d’oiseaux d’eau couvertes par l’AEWA, telles que l’Aigrette vineuse (Egretta vinaceigula) et la Grue caronculée (Bugeranus carunculatus), toutes deux classées « Vulnérable » dans la Liste rouge de l’UICN, et le Bec-en-ciseaux d’Afrique (Rynchops flavirostris), classé « Quasi menacé » dans la Liste rouge. Les Pans de Makgadikgadi, le lac Ngami et le parc national de Chobe sont d’autres ZICOB et sites CSN cruciaux pour la survie de nombreuses populations d’oiseaux d’eau migrateurs.

« Le Botswana a une longue histoire dans la conservation des oiseaux. Devenir Partie contractante à l’AEWA apporte l’avantage supplémentaire de pouvoir combiner les actions de conservation du pays à celles d’autres pays situés le long de la voie de migration, afin d’accroître l’efficacité des efforts de conservation, au profit des oiseaux d’eau migrateurs, de leurs habitats et des populations locales », a déclaré Jacques Trouvilliez, Secrétaire exécutif de l’AEWA.

L’adhésion du Botswana à l’AEWA est la première participation directe du pays à la Famille de la Convention sur la conservation des espèces migratrices appartenant à la faune sauvage (CMS). Au nom des Parties à l’Accord, le Secrétariat PNUE /AEWA se félicite d’accueillir le Botswana dans la Famille de l’AEWA et se réjouit de travailler en étroite coopération avec le gouvernement du Botswana, ainsi qu’avec les autres parties prenantes nationales, pour soutenir les efforts de conservation en faveur des oiseaux d’eau migrateurs et de leurs habitats.

Last updated on 14 December 2017

Type: 
News item
Country: 
Botswana
Region: 
Africa
Species group: 
Birds